L’accès à l’apprentissage du français : vers un droit pour tou·te·s sans discrimination.


Semaine du 27 au 31 janvier 2020
Ce sont plus de 885 cartes de V(o)EUX envoyées aux élu.e.s et près de 42 député.e.s interpellé.e.s

Cette semaine a été l’occasion d’organiser des mobilisations et événements collectifs autour du plaidoyer où les apprenant.e.s, les bénévoles, les professionnel.le.s ont mis en valeur leur engagement et implication dans l’accès à l’apprentissage du français pour tous!

A télécharger : Synthèse de la mobilisation LFPT du 27-31 janvier 2020

 

Par ailleurs, le Collectif national LFPT (la Cimade, Le Secours Catholique, La Fédération des Centres Sociaux de France, RADyA et GERMAE) a déposé un recours hiérarchique auprès du Premier ministre contre la décision 11, jugée discriminatoire, d’élever l’obligation de la maîtrise du français au niveau B1 à l’oral et à l’écrit pour accéder à la nationalité française.

#13 Lettre ouverte et recours hiérarchique au Premier ministre

Signez le manifeste:

« l’apprentissage du français par les personnes migrantes : un enjeu majeur de cohésion sociale »

Responsable.s de structures, restez mobilisés et continuez à fédérer

Citoyen·ne·s, rejoignez les signataires engagés à titre individuel, dont 43 élu·e·s.

Élu·e·s, merci de soutenir notre action !


 


Crédit photos / 1, 2, 4, 6 : © Secours Catholique / Christophe Hargoues, Elodie Perriot, Sébastien Le Clézio / 3, 5, 7 : © MJC de Corbeil-Essonnes / Blandine Lopoukhine